Bitcoin,  Ripple

Transcription modifiée d’une conférence téléphonique ou d’une présentation sur le niveau de revenu du SPWH le 4 juin à 20 h 30 GMT


MIDVALE 23 juin 2020 (Thomson StreetEvents) – Une copie révisée d’une conférence téléphonique ou d’une présentation de Sportsmans Warehouse Holdings Inc jeudi 4 juin 2020 à 20h30 GMT

Sportsman’s Warehouse Holdings, Inc. – Vice-président, développement de l’entreprise et relations avec les investisseurs

Sportsman’s Warehouse Holdings, Inc. – PDG, PDG

* Robert K. Julian

Secrétaire et directeur financier de Sportsman’s Warehouse Holdings, Inc.

Robert W. Baird & Co. Incorporé, Département de recherche – Analyste principal de recherche

Crédit Suisse AG, Département de la recherche – États-Unis Hardline Retail Equity Research Analyst

Bonjour et bienvenue à la conférence téléphonique pour les résultats du premier trimestre de Sportsman’s Warehouse 2020 Series. (Mode d’emploi) Pour rappel que cette conférence a été enregistrée.

Je voudrais maintenant reporter la conférence à Caitlin Howe sur les relations avec les investisseurs.

Je vous remercie. Veuillez commencer.

Caitlin Howe, Sportsman’s Warehouse Holdings, Inc. – Vice-présidente, développement de l’entreprise et relations avec les investisseurs [2]

Je vous remercie. J’ai un appel aujourd’hui avec le PDG Jon Barker; et Robert Julian, directeur financier de l’entrepôt de Sportsman. Avant de commencer, je voudrais vous rappeler la langue de la sphère de sécurité de l’entreprise. Les déclarations que nous faisons aujourd’hui comprennent des déclarations prospectives au sens de la Private Securities Litigation Reform Act de 1995, qui comprennent des déclarations sur nos attentes en matière de résultats futurs, la demande de nos produits et la croissance de l’industrie. Les résultats futurs réels peuvent différer sensiblement de ceux suggérés dans ces déclarations car ils impliquent un certain nombre de risques et d’incertitudes, y compris des explications, les facteurs de risque décrits pour les 10-K de la société pour l’exercice clos le 1er février 2020 et d’autres informations fournies par la SEC.

Au cours de l’appel d’aujourd’hui, nous divulguerons également les transactions financières non conformes aux PCGR. Les définitions de ces mesures non conformes aux PCGR, ainsi que les rapprochements avec des mesures comparables selon les PCGR, sont fournis en tant qu’informations financières supplémentaires dans notre communiqué de presse qui comprenait la pièce 99.1 du formulaire 8-K soumis à la SEC aujourd’hui, qui est également disponible sur notre site Web à sportsmans.com dans les relations avec les investisseurs.

Je voudrais également souligner que le matériel d’aujourd’hui comprend une présentation PowerPoint de la conférence téléphonique, qui est disponible sur sportsmans.com dans la section Relations avec les investisseurs. Vous pouvez utiliser ce dossier pour garder une trace des notes préparées aujourd’hui. J’aimerais maintenant appeler Jon Barker, PDG de Sportman Warehouse. Jon?

Merci, Caitlin. Bonjour à tous, merci d’être venus aujourd’hui. J’espère que vous et votre famille êtes en sécurité et en bonne santé en ces temps difficiles. Je commencerai mes remarques en abordant la situation du COVID-19 en ce qui concerne l’entrepôt du sportif. Après cela, je discuterai des variables clés pour le premier trimestre et nous fournirons également des mises à jour de notre propre stratégie de croissance des canaux. Robert fournira ensuite un résumé des résultats financiers du premier trimestre 2020, ainsi que des commentaires pour l’année 2020 complète. Enfin, nous ouvrons l’enquête.

Je suis maintenant une présentation aux investisseurs sur la diapositive 4 et la situation de la poignée COVID-19. Bien que les derniers mois aient été difficiles pour de nombreux détaillants, nous avons eu la chance de garder la plupart de nos magasins ouverts tout au long de la crise. Je ne pourrais pas être fabuleux avec l’équipe du Sportsman’s Warehouse naviguant pendant la pandémie mondiale et la montée en puissance de l’entreprise pendant cette période. Tout en restant ouverts, nous avons pris de nombreuses mesures pour aider à protéger la santé et la sécurité de nos employés, clients et leurs familles, y compris le nettoyage et le rangement supplémentaires, les barrières en plastique dans les registres et les masques pour les collègues. Nous avons également profité de nos fonctionnalités de commerce électronique, telles que la livraison à domicile et BOPUS, et en utilisant notre propre plate-forme, le ramassage routier récemment annoncé, qui nous permet de servir les clients en limitant les connexions interpersonnelles.

En raison de l’impact de COVID-19 sur la chaîne d’approvisionnement, des perturbations ont été observées au premier trimestre avec des produits originaires de Chine, principalement liés au camping et à la pêche. Les perturbations liées à la Chine se sont largement atténuées. Cependant, les perturbations de la chaîne d’approvisionnement causées par COVID-19 se sont poursuivies au deuxième trimestre dans certaines de nos poches commerciales. Cette perturbation a été exacerbée par une demande accrue, entraînant des pénuries d’armes à feu, de munitions et de pêche. Nos équipes de marketing et de planification de la demande continuent de faire un travail exceptionnel avec les fournisseurs pour limiter les perturbations. Bien que nous ayons connu une croissance significative des ventes jusqu’à présent, il existe une incertitude et une volatilité considérables dans l’environnement économique. Par conséquent, nous ne fournissons pas de conseils prospectifs aujourd’hui. Étant donné l’incertitude de COVID-19, nous continuerons d’investir dans nos partenaires de première ligne et leur sécurité. De plus, nous resterons disciplinés financièrement en limitant les dépenses discrétionnaires, en réduisant notre fardeau de la dette et en maintenant mes liquidités pour passer efficacement à ces temps incertains.

Je glisse maintenant la hausse de la demande 5. a donné des résultats financiers très favorables pour le premier trimestre de l’année 2020. Le chiffre d’affaires s’est élevé à 247 millions de dollars, en hausse de 42% par rapport à l’année précédente. Nous pensons que jusqu’à présent, la demande exceptionnelle a été tirée par un certain nombre de facteurs, tels que la situation COVID-19, la sortie – la sortie des concurrents de nos groupes principaux et le cycle électoral actuel. Cependant, la contribution exacte de chaque facteur ne peut pas être structurée. Les ventes du même magasin ont augmenté de 28,6%. Le nombre d’armes à feu et de munitions a augmenté de 65% et 90%, respectivement, tandis que le nombre d’inspections du NICS a augmenté de 56% pour le trimestre. Nos revenus ont augmenté de manière significative, dépassant les inspections NICS, ce qui nous donne confiance qu’en plus de la croissance des ventes, nous continuerons à gagner des parts de marché dans nos principales catégories.

De plus, lors de la hausse de la demande au premier trimestre, de nombreux clients sont venus dans nos magasins ou ont commandé pour la première fois sur notre site Internet. Cela nous permet de révéler de nouveaux entrants à la marque Sportsman’s Warehouse et à notre large gamme de produits. Nous pensons que cela aidera à développer des clients fidèles en rejoignant de nouvelles catégories, en développant notre programme de fidélisation et notre base de données clients, et finalement en développant notre entreprise. Contrairement aux armes à feu et aux munitions, les vêtements et les chaussures ont considérablement diminué au premier trimestre. Pendant la crise COVID-19 au premier trimestre, les clients que j’ai appelés efforts. Ils étaient beaucoup moins susceptibles de parcourir le commerce. Et en conséquence, nous n’avons pas connu le mix de vente traditionnel entre les catégories. La combinaison de la demande d’armes à feu et de munitions, ainsi que la combinaison de ventes souples de vêtements et de chaussures, ont eu un impact significatif sur nos marges brutes du premier trimestre, dont Robert discutera plus en détail dans ses notes préparées.

Passons à Dio 6. Grâce aux outils et fonctionnalités que nous avons construits au cours des 2,5 dernières années et à notre large gamme de produits, nous pourrons profiter d’un trafic réseau accru au cours du premier trimestre. Avant la crise, nous avons déjà vu un déploiement solide de notre plate-forme de commerce électronique, y compris BOPUS et la livraison à domicile. Lorsque la crise a créé le besoin d’aliénation sociale et obligé les gens à rester chez eux, les clients adoptent de plus en plus ces services et accélèrent la prolifération en ligne. La croissance de la demande de Sportsmans.com a été énorme au cours du trimestre, nos ventes en ligne ayant augmenté de plus de 200% en glissement annuel.

Au cours du premier trimestre, la mise en service du navire depuis l’entrepôt a également été achevée et nous utilisons désormais nos magasins comme nœuds de remplissage pour les commandes en ligne. Nous avons fait des progrès importants, mais nous devons continuer à investir dans nos capacités pour rester pertinents dans un environnement de vente au détail de plus en plus basé sur le commerce électronique.

Pour ce qui est de l’empreinte physique des magasins, nous avons ouvert 3 nouveaux magasins Sportsman’s Warehouse à ce jour, dont 2 anciens magasins sur le terrain et électriques situés à Crescent Springs, Kentucky; et Kalamazoo, Michigan. De plus, nous avons fermé le magasin de Milpitas, en Californie, au cours du premier trimestre. Le Sportsman’s Warehouse ouvre généralement de 8 à 12 nouveaux magasins. Comme nous le savons tous, une année n’est pas typique. Les récents délais de permis et de construction ont eu un impact sur notre stratégie d’expansion commerciale. Nous prévoyons maintenant d’ouvrir 5 à 7 magasins entièrement nouveaux au cours de l’exercice 2020.

Passons à Dio 7. En conclusion, nous n’aurions pas pu être plus excités que le rythme de notre cœur de métier sortira du premier trimestre. Dans un avenir proche, nous voyons le prochain cycle électoral comme un catalyseur potentiel pour notre entreprise. De plus, nous pensons que COVID-19 va changer le comportement des consommateurs et motiver les gens à passer plus de temps à l’extérieur. Nos produits sont exceptionnellement bien adaptés aux environnements où les consommateurs passent plus de temps à pêcher, à faire de la randonnée, à camper et à chasser. Nous continuerons de travailler avec les fournisseurs pour nous assurer que nos magasins et sites Web sont équipés des produits dont nos clients ont besoin. Il existe une incertitude importante dans l’environnement économique à moyen terme, et nous suivons de très près l’évolution de la situation. À long terme, nous pensons que nous sommes dans une position unique pour profiter des opportunités de parts de marché et changer le comportement des consommateurs pour devenir une entreprise plus grande et plus rentable.

Avec ces facteurs en arrière-plan, nous continuerons de progresser dans nos initiatives de croissance, notamment l’amélioration de notre plateforme en ligne et la croissance de nos magasins. Nous sommes impatients de vous parler à nouveau au début de septembre au moment où nous publierons nos résultats du deuxième trimestre.

Cela m’aidera à appeler Robert pour discuter des résultats financiers.

————————————————– ——————————

Robert K. Julian, secrétaire et directeur financier de Sportsman’s Warehouse Holdings, Inc. [4]

————————————————– ——————————

Merci, Jon. Je commencerai mon attention aujourd’hui par un aperçu des résultats financiers du premier trimestre 2020. Comme Jon l’a mentionné plus tôt, nous ne fournissons aucune autre orientation pour le moment. Cependant, je donnerai quelques paramètres à considérer pour les résultats financiers de l’année 2020.

Passant à la diapositive 9 de la présentation, les revenus du premier trimestre de 2020 étaient de 246,8 millions de dollars, contre 174,0 millions de dollars pour le premier trimestre de 2019. La croissance a été de 72,8 millions de dollars, ou 41,8%. Les ventes du même magasin ont augmenté de 28,8% au quatrième trimestre, tirées par les armes à feu et les munitions. À partir d’avril, la randonnée et la pêche se sont également bien rétablies au cours du trimestre. La croissance par rapport à la période de l’année précédente était de 16,6% et 8,5%, respectivement.

Le bénéfice brut pour le premier trimestre s’est élevé à 74,8 millions de dollars, comparativement à 54,2 millions de dollars au premier trimestre de 2014, une augmentation de 20,6 millions de dollars. La marge brute était de 30,3% pour le trimestre, en baisse de 80 points de base par rapport à l’année précédente. Cette baisse est due à plusieurs facteurs. La combinaison de produits et de canaux a diminué la marge brute de 250 points de base en raison d’une part plus élevée des revenus tirés des armes à feu et des munitions et d’une augmentation des ventes via les canaux de commerce électronique. Cela a été partiellement compensé par des incitations à la vente plus élevées et une amélioration des marges sur les produits, qui ont eu un impact positif sur la marge brute de 120 et 50 points de base, respectivement.

Les frais de vente, généraux et administratifs de 75,2 millions de dollars au premier trimestre ont augmenté de 15,7 millions de dollars, ou 26,3%, par rapport au premier trimestre de 2019. En pourcentage du chiffre d’affaires, les frais de vente, généraux et administratifs ont diminué d’environ 370 points de base à 30,5% au cours du trimestre.

Nous avons fermé un magasin au cours du trimestre, ce qui a entraîné une perte de valeur d’environ 1 million de dollars au premier trimestre de 2020.

Nous avons engagé des coûts salariaux supplémentaires de 6,5 millions de dollars par rapport à l’année précédente, dont 1,1 million de dollars en primes de héros pour nos membres de première ligne. La croissance restante est principalement due à l’augmentation du salaire minimum et à la croissance des nouveaux magasins.

Les frais de location ont augmenté d’environ 1,6 million $, principalement en raison de l’ouverture de nouveaux magasins.

Les autres charges d’exploitation ont augmenté d’environ 5,4 millions de dollars par rapport à l’exercice précédent. Nous avons engagé des frais de marketing accrus de 2,2 millions de dollars, les frais de carte de crédit ont augmenté de 1,3 million de dollars en raison de volumes de ventes plus élevés et les frais d’assurance ont augmenté de 0,3 million de dollars. Les dépenses d’exploitation des magasins, y compris les services publics, les concierges et la sécurité, ont augmenté de 0,6 million de dollars en raison des nouveaux magasins et des nettoyages supplémentaires de la situation COVID-19. Nous avons engagé 0,4 million de dollars en paiements anticipés et en coûts de transaction liés à l’acquisition de l’acquisition de 2 Field & Stream. Les pertes d’exploitation se sont élevées à 0,4 million de dollars au premier trimestre de 2020, comparativement à une perte de 5,4 millions de dollars à la même période de l’exercice précédent. Les intérêts débiteurs au premier trimestre de 2020 se sont élevés à 1,5 million de dollars, comparativement à 2,1 millions de dollars au premier trimestre de 2019, soit 0,6 million de dollars de moins. Cette amélioration est due à la baisse des prêts et des taux d’intérêt.

Nous avons enregistré une économie d’impôt sur le résultat de 0,8 million de dollars au T1 2020 par rapport à une économie de 2,0 millions de dollars au T1 2019. La diminution de 1,2 million de dollars de cette économie est principalement due à notre amélioration de la performance financière par rapport à l’année précédente.

La perte nette pour le trimestre était de 1,1 million de dollars ou 0,03 $ par action diluée, comparativement à une perte nette de 5,5 millions de dollars ou 0,13 $ par action diluée l’année précédente. Cela représente une amélioration de 0,10 $ par action diluée par rapport à l’année précédente.

Le bénéfice net ajusté pour le premier trimestre de 2020 a été positif à 0,4 million $ ou 0,01 $ par action diluée, tandis que la perte nette ajustée a été de 5,2 millions $ ou négative à 0,12 $ par action diluée en 2019. Cela représente une amélioration en 2013 0, 13 $ par action diluée, ajusté. .

Le BAIIA ajusté pour le premier trimestre s’est élevé à 8,2 millions de dollars, comparativement à 0,4 million de dollars pour la période de l’exercice précédent.

Passons à la diapositive 10. Je vais maintenant commenter notre bilan et nos liquidités. Les stocks de clôture pour le premier trimestre de 2020 étaient de 301 millions de dollars, comparativement à 291 millions de dollars à la fin du premier trimestre de 2010, une augmentation de 10 millions de dollars. Nous avons ajouté 14 nouveaux magasins et fermé un magasin pendant cette période. Les stocks ont diminué de 9,6% par magasin par rapport à l’année précédente. Nous avons eu un investissement net de 4,8 millions de dollars au premier trimestre de 2020, comparativement à 3,1 millions de dollars au premier trimestre de 2013, soit 1,7 million de dollars de plus. Cette augmentation est attribuable à la construction de nouveaux magasins et à l’entretien de nos magasins existants. Les flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation pour le premier trimestre se sont élevés à 31,3 millions de dollars, comparativement à 3,4 millions de dollars au premier trimestre de 2014. L’amélioration de 27,9 millions de dollars d’une année sur l’autre des flux de trésorerie liés à l’exploitation est principalement attribuable à l’augmentation des dettes fournisseurs en raison de volumes de ventes plus élevés. Notre liquidité demeure solide à la fin du trimestre avec 118,4 millions de dollars de prêts nets à crédit, comparativement à 141,6 millions de dollars à la fin du premier trimestre de 2019, soit une diminution de 23,2 millions de dollars. Cette réduction a été obtenue en gardant 20 millions de dollars supplémentaires en espèces dans notre bilan pour nous permettre une flexibilité maximale en ces temps incertains.

À la fin du premier trimestre de 2020, nous disposions d’environ 60,3 millions de dollars de crédit renouvelable. Le portefeuille de prêts à terme était de 25,7 millions de dollars à la fin du premier trimestre de 2020, comparativement à 33,7 millions de dollars à la fin du premier trimestre de 2013, en baisse de 7,9 millions de dollars. Notre devise totale, y compris les espèces, était de 82,4 millions de dollars à la fin du premier trimestre de 2020, comparativement à 41 millions de dollars l’année précédente.

Passons maintenant aux diapositives 11 de la présentation. Comme je l’ai mentionné plus tôt, nous n’émettons pas actuellement d’instructions préliminaires en raison de l’incertitude importante entourant la situation économique actuelle. Cependant, je voudrais fournir quelques informations et commentaires sur la façon dont nous pensons aux résultats attendus pour 2020. À commencer par la croissance de nouveaux magasins. Nous prévoyons l’ouverture d’un total de 5 à 7 nouveaux magasins Sportsman’s Warehouse en 2020. En termes de marge brute, nous prévoyons de poursuivre l’augmentation de la part des revenus tirés des armes à feu et des munitions, ainsi que l’augmentation des ventes via le commerce électronique. Plate-forme. Ces deux facteurs continuent d’exercer une pression sur les ventes. Nous prévoyons que le taux d’imposition effectif pour l’exercice 2020 sera d’environ 27%. Les intérêts débiteurs pour l’exercice 2020 sont estimés à environ 6,5 à 7,0 millions de dollars.

Enfin, l’investissement sur l’année 2020 devrait se situer entre 23 et 28 millions de dollars.

Il est important de noter que la situation économique actuelle est lisse, elle peut changer très rapidement. Par conséquent, nous poursuivrons notre approche relativement conservatrice de gestion de nos stocks, de nos dépenses et de nos liquidités en 2020 et au-delà. Nous nous réjouissons de vous informer de nos résultats commerciaux et financiers lors de votre prochain appel aux résultats début septembre.

Cela me permet de renvoyer l’appel à l’opérateur pour une question.

================================================== ==============================

Questions et réponses

————————————————– ——————————

opérateur [1]

————————————————– ——————————

(Mode d’emploi) Nos premières questions viennent de Daniel Hofkin, William Blair.

————————————————– ——————————

Daniel Harry Hofkin, William Blair & Company L.L.C., analyste de recherche [2]

————————————————– ——————————

J’aurais peut-être voulu poser quelques questions sur les tendances des ventes et peut-être les différences de type de marché ou autre chose – la couleur supplémentaire que vous pouvez partager, ainsi que les tendances – vous avez peut-être dit quelque chose sur les tendances au fil des ans. après la fin du trimestre et seulement au fur et à mesure de son évolution. Et puis, s’il y a quelque chose qui suggère quoi – si la croissance de la demande et certaines catégories récemment renforcées sont une baisse de la demande par rapport peut-être aux tendances les plus représentatives auxquelles nous pouvons nous attendre à l’avenir.

————————————————– ——————————

Jon Barker, PDG, Sportsman’s Warehouse Holdings, Inc. – PDG [3]

————————————————– ——————————

Heureux. Dan, c’est Jon. J’espère que tout va bien. Permettez-moi de donner un peu de couleur de ce que nous avons vu au premier trimestre en fonction de la tendance et de la courbe. Depuis février, les affaires sont sur la bonne voie où nous nous attendions. Nous avons vu une belle augmentation dans certaines classes que d’autres avaient quittées. Après le Super Tuesday, nous avons commencé à voir une augmentation des armes à feu et des munitions, principalement autour des catégories principales, notre principal client, et je pense qu’avec le fait que l’ASP que nous avons vendu et les valeurs SKU réelles étaient normaux. Comme COVID-19 est devenu un sujet important dans le pays à la mi-mars, nous commencerons à voir les types de produits changer dans le secteur d’activité. Nous avons constaté une demande pour des besoins personnels tels que le stockage de l’eau, la filtration de l’eau, les générateurs, les aliments secs. Du côté des armes, nous avons vu un passage à un prix moins cher au milieu des pistolets. Il y avait beaucoup de nouvelles armes à feu sur le marché des équipements de protection individuelle, et nous avons été en mesure de bien les servir, et nous avions une gamme complète que nous gardons en place. Lorsque les inspections de relance sont devenues la composante suivante, nous avons vu notre client principal, nos produits de base commencer à revendre à mesure que les ASP d’armes à feu se développent et que le type d’armes à feu que nous achetons est un peu différent ou revient au cœur. Nous ne fournissons pas de mises à jour des résultats de mai ou du premier trimestre. Mais ce que je peux vous dire nous donne confiance à long terme, car nous voyons beaucoup de nouveaux participants aux activités de plein air, pas seulement le tir et la chasse, mais la randonnée, la pêche et le camping, l’industrie a considérablement augmenté. Nous voyons beaucoup de nouveaux clients formés sur ces produits. Et nous voyons beaucoup de gens entrer dans les magasins qui n’ont pas pêché depuis des décennies, peut-être et y revenir soudainement. Je pense que c’est un indicateur lorsque les gens réfléchissent à la façon de dépenser leur argent, de passer du temps avec leur famille. Le plein air est un excellent moyen de créer des souvenirs de manière rentable et de rester à l’abri de la distance sociale. Nous sommes donc très satisfaits de ce qu’il peut produire pour nous à long terme.

————————————————– ——————————

Daniel Harry Hofkin, William Blair & Company L.L.C., analyste de recherche [4]

————————————————– ——————————

C’est génial. Et peut-être juste un suivi rapide, bien sûr avec quelques troubles civils supplémentaires au cours des 1,5 dernières semaines. Y a-t-il quelque chose à voir sur les tendances? Ou pensez-vous que cela a été un facteur supplémentaire très récemment lorsque les gens veulent passer moins de temps dans des zones plus encombrées qu’auparavant?

————————————————– ——————————

Jon Barker, PDG, Sportsman’s Warehouse Holdings, Inc. – PDG [5]

————————————————– ——————————

Ouais. Dan, je pense que c’est une bonne invitation. Je ne sais pas comment penser si c’est une tendance ou non. Mais sûrement, depuis quelques jours, nous avons vu que des équipements de protection individuelle ont été ajoutés. Et encore une fois, un tel retour plus au niveau d’entrée, à la protection personnelle qu’à l’usager nucléaire d’armes à feu. Mais encore une fois, cela ne fait que quelques jours. Je serais donc mal à l’aise de montrer que cela pourrait être une opportunité à long terme pour l’industrie ou le Sportsman’s Warehouse.

————————————————– ——————————

opérateur [6]

————————————————– ——————————

Nos prochaines questions viennent de la lignée de Seth Sigman (Credit Suisse).

————————————————– ——————————

Seth Ian Sigman, Crédit Suisse AG, Département de la recherche – États-Unis Hardline Retail Equity Research Analyst [7]

————————————————– ——————————

Bon travail de navigation à coup sûr dans un très bon environnement. Je veux simplement garder une trace de l’un des derniers points qui surviennent à l’arrivée de nouveaux clients et trier les activités plus actives et les choses à l’extérieur de la maison. Faut-il interpréter le fait que vous voyez une augmentation dans certaines catégories autres que les armes, peut-être fin avril et mai? Donc, si vous pouviez commenter certaines de ces tendances de catégorie, ce serait utile. Et puis juste par rapport à cela, peut-on également supposer qu’il est si vrai que l’évolution de la marge pourrait être un peu différente, un peu plus favorable pour le deuxième trimestre?

————————————————– ——————————

Jon Barker, PDG, Sportsman’s Warehouse Holdings, Inc. – PDG [8]

————————————————– ——————————

Oui, Seth, j’essaie de frapper les catégories. Et pour plus de clarté, nous avons commencé à regarder en dehors de la catégorie des sports de tir fin avril et début mai. Comme les restrictions COVID ont commencé à être réduites à travers le pays, nous avons constaté une augmentation significative de la participation à la randonnée, à la pêche et au camping. Nous nous attendons à ce qu’il se poursuive tout au long de l’année. Et je pense qu’il comporte plusieurs parties. Une chose est l’incertitude concernant la situation économique du pays, où certaines personnes peuvent investir moins dans leurs vacances et leurs voyages et peut-être passer plus de temps à l’extérieur avec leur famille. Je crois également que la distance sociale qui s’est produite lors d’un événement de réflexion des gens semble probablement être davantage de personnes à la recherche d’activités de plein air au-delà des foules et des groupes importants.

Robert, je vous laisse frapper la marge si vous voulez.

————————————————– ——————————

Robert K. Julian, secrétaire et directeur financier de Sportsman’s Warehouse Holdings, Inc. [9]

————————————————– ——————————

Alors Seth, votre question sur les marges. Certes, les volumes de vente auront un impact important sur la marge, et nous avons parlé de 250 points de pression au premier trimestre, car les armes à feu et les munitions représentent une part beaucoup plus importante de notre chiffre d’affaires total. Il est donc vrai que si notre mix revient à des niveaux plus typiques ou normaux, vous constaterez une amélioration correspondante de notre marge globale avec uniquement le mix.

————————————————– ——————————

Seth Ian Sigman, Crédit Suisse AG, Département de la recherche – États-Unis Hardline Retail Equity Research Analyst [10]

————————————————– ——————————

J? ai compris. D’accord. Et puis, vous pouvez simplement suivre les activités de marketing dans l’industrie? Que voyez-vous de manière compétitive? Et à cet égard, je pense que vous aviez un concurrent qui devait quitter complètement la catégorie, et un nombre important de magasins cette année. Je pense qu’ils ont fait une partie du chemin, mais peut-être le reporter à l’année prochaine. Peux-tu commenter ceci? Pensez-vous que cela a un effet? Dîtes-moi.

————————————————– ——————————

Jon Barker, PDG, Sportsman’s Warehouse Holdings, Inc. – PDG [11]

————————————————– ——————————

Ouais. J’en suis content. L’activité promotionnelle au cours du premier trimestre et jusqu’en mai a été limitée. Certaines – certainement, certaines activités avaient déjà prévu pour notre compétition et même Sportsman’s Warehouse, et nous avons maintenu cette voie. En termes de marge, l’activité promotionnelle a été très limitée et a contribué aux marges par département et par catégorie. Quel est …

————————————————– ——————————

Seth Ian Sigman, Crédit Suisse AG, Département de la recherche – États-Unis Hardline Retail Equity Research Analyst [12]

————————————————– ——————————

La deuxième question concerne un concurrent, je pense que vous êtes probablement …

————————————————– ——————————

Jon Barker, PDG, Sportsman’s Warehouse Holdings, Inc. – PDG [13]

————————————————– ——————————

Oh concurrent. Vous faites probablement référence à l’équipement sportif de Dick. Ils avaient annoncé, je crois, qu’au début de mars – ou à la fin de février – ils allaient quitter 440 autres pavillons de chasse que nous savions possibles. Lorsqu’ils l’ont annoncé, nous étions certainement intéressés de voir comment ils pourraient mettre en œuvre cela en termes de réduction des stocks et si cela conduirait à des activités promotionnelles. Immédiatement après qu’ils l’ont signalé, nous sommes allés directement à la situation COVID, ce qui, je suppose, aurait aidé à retirer une partie de cet inventaire de ces compartiments de chasse jusqu’à quelques semaines avant leur fermeture en raison de COVID. Je pense que dans leur appel de gains cette semaine, ils ont peut-être mentionné que le plan existe toujours pour que 440 partent, mais il pourrait être retardé pendant un certain temps alors qu’ils déménagent pour rouvrir leurs magasins et juste au moment où il faut faire cette transition. Nous nous attendons donc à ce que cela se produise et, une fois de plus, nous offrons davantage de possibilités de marketing pour les sports de chasse et de tir de Sportsman’s Warehouse.

————————————————– ——————————

opérateur [14]

————————————————– ——————————

Nos prochaines questions viennent de Ryan Sigdahl de Craig-Hallum.

————————————————– ——————————

Ryan Ronald Sigdahl, Craig-Hallum Capital Group LLC, Division de la recherche – Analyste principal de recherche [15]

————————————————– ——————————

Félicitations pour un trimestre solide. Vous venez peut-être de mentionner au départ que des incitations à la vente plus élevées bénéficieront d’une marge brute au cours du trimestre. Je pensais juste curieux de ce qui était différent ce trimestre. Y avait-il des catégories spéciales? Était-ce déterminé par le volume, etc.?

————————————————– ——————————

Jon Barker, PDG, Sportsman’s Warehouse Holdings, Inc. – PDG [16]

————————————————– ——————————

Ouais. Aller de l’avant.

————————————————– ——————————

Robert K. Julian, Sportsman’s Warehouse Holdings, Inc. – sihteeri ja talousjohtaja [17]

————————————————– ——————————

Joo. Ryan, osa siitä on vain määrän funktiota. Suurin osa näistä myyjäkannustimista liittyy ostotilauksiin ja myyntitoimintaamme. Joten varmasti, pelkästään volyymiperusteisesti, siellä on – olemme nähneet parannusta siinä. Ja toimimme erittäin tiiviissä yhteistyössä myyjien kanssa näissä suhteissa ja voidaksemme tukea markkinointitoimintaa, jota harjoitamme mainonnassa ja niin edelleen, se on sekä heidän edukseen että etuna. Ja niin tiimimme, heidän markkinointitiiminsä ja hankintaryhmät ovat tehneet tiivistä yhteistyötä näiden myyjien kanssa etsiä tapoja, joilla voimme olla kumppaneita ja kasvattaa molempia yrityksiämme yhdessä, ja volyymi on juuri antanut enemmän absoluuttisia dollareita kannustimia.

————————————————– ——————————

Ryan Ronald Sigdahl, Craig-Hallum Capital Group LLC, tutkimusosasto – vanhempi tutkimusanalyytikko [18]

————————————————– ——————————

Sain sen. Sitten vain verkkokaupassa, todella vahva neljännes siellä. Mainitsit, että se on vastatuuli myyntikatelle. Luulen, että tarvitaanko verkkokauppaan enemmän tai vähemmän OpExiä vai sanotaan toisin, voitteko vertailla myymälöiden EBITDA-marginaalia verrattuna verkkokauppaan?

————————————————– ——————————

Jon Barker, Sportsman’s Warehouse Holdings, Inc. – toimitusjohtaja, toimitusjohtaja [19]

————————————————– ——————————

Kyllä, Ryan, anna minun nähdä, voinko tarjota väriä siitä. Jos mietit koko toimitusketjun vaatimaa työsisältöä, jotta e-comm-tilaus voidaan täyttää verrattuna myymälätilaukseen, tarvitaan enemmän työsisältöä. Ero on siinä, että osa työstä sisältyy viimeisen mailin toimitukseen pakettikuljetusyhtiö USPS: llä. Joten kun ajatellaan e-comm-tilauksen kustannusrakennetta ja yksikkötaloutta verrattuna myymälätilaukseen, tilanne ei todellakaan ole mustavalkoinen. Jos ajattelet verkkokaupan tilauksen yksikkötaloutta, joka ostetaan myymälästä tai toimitetaan varastoon, ne ovat käytännössä samat kuin kauppayksikkötalous. Ero on, kun aloitat toimituksen suoraan kotiin. Se asettaa painetta myyntikatelle, koska kyseiseen tuotteeseen liittyvät kuljetukset ja pakkaukset eivät ole ominaisia ​​ostoille verkossa, noutaa myymälöiden tilauksia. Joten se asettaa painetta myyntikateille. We did see a significant uptick in the percentage of e-comm orders that were shipped to home during the COVID pandemic as customers were staying home and not shopping the stores. I suspect that over time, we will continue to see an uptick in that percentage of ship to home. As we’ve introduced a lot, thousands actually, of new customers across the country to Sportsman’s over the next few months that are outside of our store region. So it’s a nice opportunity for us to engage new consumers and grow the business, but it will have some margin pressure as it relates to transportation expenses.

——————————————————————————–

Ryan Ronald Sigdahl, Craig-Hallum Capital Group LLC, Research Division – Senior Research Analyst [20]

——————————————————————————–

Got it. One last one for me, and then I’ll turn it over. Inventory, down 10% on a per-store basis. I guess, how do you feel by category? Are there — you noted guns, ammo strength. Are there certain categories that you wish you had more of? And is that primarily a function of just demand? Or are there any other supply chain constraints out there?

——————————————————————————–

Robert K. Julian, Sportsman’s Warehouse Holdings, Inc. – Secretary & CFO [21]

——————————————————————————–

Ryan, as you can imagine, we feel very good with the forecasting we put in place and our ability to execute against the increasing demand quickly in March. And I think you can see that in our NICS, our firearms checks compares to NICS, and we absolutely gained significant market share during that period. However, with the type of growth we’ve seen in some of these categories, the supply chain has been unable to keep up and it’s not just specific to Sportsman’s Warehouse. Most of our competitors have major holes in firearms and ammunition, in fishing and in some camping related categories. And that is the single largest focus of the demand planning and merchandising team right now is to get back in stock, and make sure that we can serve the customers we expect to — the way we expect. So if you think about the 10% down per store, that is not our plan. Our plan, we cut quite a bit of inventory out of the system last year. And as I mentioned in my previous calls, as we set up this year, we were not expecting additional declines in per inventory — per store inventory. We would like to be in a better spot than we are today. So that is our focus is getting our receipt flow back in line and getting that product out to the stores. But this isn’t as specific to one category or one vendor. This is the overall supply chain as it relates to outdoor products right now are seeing significant pressure on them.

——————————————————————————–

Jon Barker, Sportsman’s Warehouse Holdings, Inc. – President, CEO & Director [22]

——————————————————————————–

Yes. I’ll just add that we did a really nice job last year of reducing inventory while actually improving our in-stock performance. We’re in a little bit of a different situation now. What we have now is demand outstripping supply and we’re just trying to chase it a little bit. But frankly, we’re probably doing better than most in staying in front of that, but it’s a little bit of a different situation now than it was last year while we were reducing inventory while improving in stock.

——————————————————————————–

Ryan Ronald Sigdahl, Craig-Hallum Capital Group LLC, Research Division – Senior Research Analyst [23]

——————————————————————————–

Good. If I could sneak one more in actually, too, just kind of as a follow-up on that. You mentioned NICS. And so May was plus 75% for the industry, you guys nicely outperformed in the quarter. Do you think inventory constraints? Or is there any reason why, I guess, you can’t perform in line with the industry or better like you have been?

——————————————————————————–

Jon Barker, Sportsman’s Warehouse Holdings, Inc. – President, CEO & Director [24]

——————————————————————————–

There’s no reason why we can’t continue to take market share in firearms in the short-term and long term, Ryan.

——————————————————————————–

Operator [25]

——————————————————————————–

Our next questions come from the line of Peter Keith of Piper Sandler.

——————————————————————————–

Peter Jacob Keith, Piper Sandler & Co., Research Division – Director & Senior Research Analyst [26]

——————————————————————————–

Great job, great results. I was hoping you could talk about your competitive positioning. Certainly, the vendor and sets of benefit of 120 basis points is intriguing. But maybe on a big picture basis, are you finding that you’re getting better product margin, even with all the demand, you feel like you maybe first or second in line, you get product? Curious how maybe your competitive positioning has evolved so far this year with some of those other competitor exits.

——————————————————————————–

Jon Barker, Sportsman’s Warehouse Holdings, Inc. – President, CEO & Director [27]

——————————————————————————–

Yes. I think certainly, Peter, we’ve continued to have great relationships with our vendor base. That’s always been a core principle of our merchandising department as to make sure that we have a collaborative relationship that everybody wins, gross sales and profit. As some of the competitors have exited, that certainly helped us. We’ve grown. I think we’ve opened 15 stores in the last year. There’s no one in the outdoor sporting goods market that’s opened 15 stores in the last year. I think it’s been just the opposite. So I’d like to believe from the perspective of the vendors that they would tell you that we approach this collaboratively. We have an exceptional relationship with the vendors, and we want them to grow, we want them to be healthy and we want to share together in the profit that’s available. We’re heavily focused on improving pricing and our capabilities around that, and making sure that we can be as dynamic as possible to changing market conditions.

——————————————————————————–

Peter Jacob Keith, Piper Sandler & Co., Research Division – Director & Senior Research Analyst [28]

——————————————————————————–

Okay. And for Robert. That 120 basis points that you get in Q1, can that type of run rate continue? It sounds like it’s — a lot driven by collaboration or if sales slow, you’re just not going to get the same type of benefit?

——————————————————————————–

Robert K. Julian, Sportsman’s Warehouse Holdings, Inc. – Secretary & CFO [29]

——————————————————————————–

Yes. I think that there’s multiple ways that, that impacts us. One is we — part of that — those incentives go towards marketing. In Q1, we didn’t market as heavily as we would normally would, given the activities. And as or if sales would slow, it would impact those incentives. So I don’t think I would bake in that as a true run rate, but it was a testament to what the team accomplished in Q1 to help offset the overall mix margin impact.

——————————————————————————–

Peter Jacob Keith, Piper Sandler & Co., Research Division – Director & Senior Research Analyst [30]

——————————————————————————–

Okay. Good. And looking just now with some of the category trends. I guess, it looks like with camping and fishing finishing positive for the quarter is pretty good spike in demand in April continuing with May. But I was hoping you could maybe comment a little more specifically on the footwear and clothing. Is that something that has inflected positive? Is there maybe less questing, more broader shopping in the store?

——————————————————————————–

Jon Barker, Sportsman’s Warehouse Holdings, Inc. – President, CEO & Director [31]

——————————————————————————–

Yes. So — yes, we have seen a return to a more normal consumer shopping process, where they’re not just coming in and grabbing an item and getting out as quickly as possible. They are starting to cross-shop departments, so all departments are showing improved trends or started to show improved trends. We also reacted pretty quickly to footwear and apparel. The week that we started to see what was happening with COVID-19 and retail potentially getting shut down, we started to pull back on our apparel and footwear purchases. No — having lived through this downturn in the economic cycle in retail a couple of times. That tends to be one of the areas that has the longest lead time in sourcing, and you end up with too much inventory. So we pulled back very quickly. We feel good about our apparel and footwear inventory position. When you think about what’s likely to happen, we feel good about the functional apparel that we’re, the camouflage, the fishing apparel. We’re in a very good spot. Hiking on the footwear side is showing some really nice trends. And while it’s early, we believe that hunting could see a nice uptick this year as people think more about field to table and outdoor activities. I think that leads into an opportunity on the hunting boots this summer and into early fall.

——————————————————————————–

Robert K. Julian, Sportsman’s Warehouse Holdings, Inc. – Secretary & CFO [32]

——————————————————————————–

And Peter, I’ll add one more thing, and I’ll answer it within the context — the financial context in gross margin. It is likely, though, even while there might be some improvement in footwear and apparel, I think throughout the year, you should expect that firearms and ammunition will skew more heavily in our total revenue. And apparel and footwear will be a lower proportion of our total revenue going forward and on a full year basis this year.

——————————————————————————–

Jon Barker, Sportsman’s Warehouse Holdings, Inc. – President, CEO & Director [33]

——————————————————————————–

That is correct, Robert. Thank you.

——————————————————————————–

Peter Jacob Keith, Piper Sandler & Co., Research Division – Director & Senior Research Analyst [34]

——————————————————————————–

Fair enough. One last question for you. I’m intrigued with all of the new customers you might be getting. Is there any way that you could give us the total loyalty members at quarter end and how that looks on a year-on-year basis?

——————————————————————————–

Jon Barker, Sportsman’s Warehouse Holdings, Inc. – President, CEO & Director [35]

——————————————————————————–

I don’t have that number in front of me. Let me — let us circle back on that one.

——————————————————————————–

Operator [36]

——————————————————————————–

Our next questions comes from the line of Mark Smith of Lake Street.

——————————————————————————–

Mark Eric Smith, Lake Street Capital Markets, LLC, Research Division – Senior Research Analyst [37]

——————————————————————————–

I want to circle back to the inventory a little bit than ammo, if we can. Can you talk about maybe how that flowed during the quarter? Were there periods in March or April, where maybe it was lower than where you ended the quarter? And then any insight you can give us into kind of what you’re seeing in the supply chain from vendors coming in, in May?

——————————————————————————–

Jon Barker, Sportsman’s Warehouse Holdings, Inc. – President, CEO & Director [38]

——————————————————————————–

So again, let’s go back to what we saw in volume, Mark, just to ensure we set the table. And this is just on a same-store basis. Firearms and ammunition were up 65% and 90%, respectively, during the period. So if you think about from a forecasting and flow, we were very optimistic coming into the year. But I don’t think anybody here in the business would have forecasted or expected a 65% and 90% on a same store, not including the new stores that we put up. So we started to see some flow issues kind of third, fourth week to March. And we’ve been working internally with our vendors to try to keep the flow moving. It hasn’t been a situation where any one vendor has been perfect and others have been challenged. It’s been an overall situation and not specific to vendors. We’ve had our own bumps in the road along the way with attendants, et cetera, in moving product. So I think it kind of started the third week of March, fourth week of March, and it has continued. Customers are spending more time fishing, camping and hiking. We’re seeing other categories in our business and the industry, not just specific to Sportsman’s that are looking thin. And I’m sure, Mark, you’ve probably been in the store and you’ve noticed some of the terminal tackle and the lures and the rod and reel combos. It is very thin. And we are working very hard to restock those shelves, both internally and with our vendors.

——————————————————————————–

Mark Eric Smith, Lake Street Capital Markets, LLC, Research Division – Senior Research Analyst [39]

——————————————————————————–

Okay. And then as we look at some of those very picked over categories, what are you seeing as far as pricing that you’re paying for, specifically as we look at ammunition and firearms and your ability to pass any price increases on to the customer?

——————————————————————————–

Jon Barker, Sportsman’s Warehouse Holdings, Inc. – President, CEO & Director [40]

——————————————————————————–

Yes. So again, we’ve had really good communication with the vendor base on the firearms and ammunition. We historically see a price increase each year early in the year. We have seen some additional increases. And I think those increases are related to the fact that factories are working overtime. They’ve had to pay extra pay for COVID. They’re doing extra work within their factories. And in our situation, we’ve maintained or improved our margins across the business and kept up with those changes. I do believe it’s important for us as a business and as an industry to ensure that we are providing fair prices to our customers. We will not gouge our consumers in this situation where demand is far outstripping supply. But on the other hand, we need to make sure if costs of materials or cost of labor, cost of product when the manufacturers are increasing, we balance that with the elasticity of pricing.

——————————————————————————–

Mark Eric Smith, Lake Street Capital Markets, LLC, Research Division – Senior Research Analyst [41]

——————————————————————————–

Okay. And then I just wanted to look at the cadence of firearm sales. You did a good job kind of walking through what you saw during the quarter. And maybe just a little different, can you give us any insight into maybe where you trended higher than the NICS data? Was it pretty flat, that delta, throughout the quarter? Or when you saw some competitors that closed their doors where you saw an expansion and where you really took market share, was there anything else that really led to your gains in market share this quarter?

——————————————————————————–

Jon Barker, Sportsman’s Warehouse Holdings, Inc. – President, CEO & Director [42]

——————————————————————————–

Yes. Again, Mark, I think underlying in the data, you would see that personal protection categories were the primary driver of the increase in mix check for the industry, meaning handguns and personal protection shotguns. What we did see though in the cycle that I shared was a little higher price point, handgun early in the process. Then offset by a more entry-level firearm or shotgun. And when the entry-level consumer, the new consumer came in around — in the COVID process, that’s when personal protection shotguns tended to increase more than handguns. Again, I think there was a little bit of a — it’s my first firearm. I need to protect myself, what’s the safest way to do that. And certainly, a personal protection shotgun fits that.

As we got into the stimulus checks, we saw a nice return to a more normal mix. I would tell you it’s still a little bit heavier on the handguns than it was prior to last year, but the price point has improved. The last few days, and again, I don’t want to call this a trend because I, hopefully, as a society, we are we’re working together to try to limit some of the activity that’s been happening that’s created a few days of uptick, it’s been more of a return to the entry-level personal protection handgun and shotgun.

——————————————————————————–

Mark Eric Smith, Lake Street Capital Markets, LLC, Research Division – Senior Research Analyst [43]

——————————————————————————–

Okay. And then last one for me, maybe for Robert. SG&A levels, as you walk through some of that, can you just give us any more insight into kind of what you viewed as maybe onetime in nature that drove maybe SG&A in dollars a little bit higher? Any kind of — any insight you can give us into the rest of the year and how you think that trends?

——————————————————————————–

Robert K. Julian, Sportsman’s Warehouse Holdings, Inc. – Secretary & CFO [44]

——————————————————————————–

Yes. So in Q1, we did incur, as I mentioned earlier, about $1 million of hero pay for our frontline associates, which is certainly onetime incremental type expense. And the other sort of COVID related or specific unique expenses in Q1 was probably about $0.5 million, between cleaning supplies and other extraordinary items to react to the situation. And so we saw a tremendous leverage based on the incremental revenue. There’s also a onetime effect of the closure of the one store, which was also about $1 million. So those 3 items, there’s about $2.5 million worth of sort of unusual expense. I would say that going forward, you should see, excluding the unusual items, pretty stable environment. You will see a lower SG&A as a percent of revenue, as we have our normal seasonality in higher revenue in the quarters to come for the year.

——————————————————————————–

Operator [45]

——————————————————————————–

Our next questions come from the line of Peter Benedict of Baird & Company.

——————————————————————————–

Peter Sloan Benedict, Robert W. Baird & Co. Incorporated, Research Division – Senior Research Analyst [46]

——————————————————————————–

Most of mine have been taken here, but just a couple. First, on the 250 basis points of mix within gross margin, was that pretty equal between the categories versus the channel shift? Or was 1 of those 2 more material?

——————————————————————————–

Robert K. Julian, Sportsman’s Warehouse Holdings, Inc. – Secretary & CFO [47]

——————————————————————————–

Yes. We’re estimating that the channel, the e-commerce channel mix is roughly 50 basis points, it’s 40 to 50 basis points. The mix created by the higher firearms and ammunition was about 200 basis points.

——————————————————————————–

Peter Sloan Benedict, Robert W. Baird & Co. Incorporated, Research Division – Senior Research Analyst [48]

——————————————————————————–

All right, Robert. And then on the 50 basis points of product margin, is — how much of that — was there still an impact from just the Field & Stream inventory that you guys have been going through? Was that what basically got you the 50? Or is that behind us and not really a factor anymore?

——————————————————————————–

Robert K. Julian, Sportsman’s Warehouse Holdings, Inc. – Secretary & CFO [49]

——————————————————————————–

No, that is completely behind us and not a factor at all. It is a continuation of a trend, as we had talked about before in our last quarter, that we have been seeing improved product margins really across every category. And so that’s been a continuation of that same trend. It has nothing to do with the purchase of the Field & Stream inventory at a discount.

——————————————————————————–

Peter Sloan Benedict, Robert W. Baird & Co. Incorporated, Research Division – Senior Research Analyst [50]

——————————————————————————–

Got you. Good. And then just the strategy to — or what’s been the shopping behavior of these new customers? I mean, you obviously had the big surge. Are these folks coming back? And then what’s your strategy for, I guess, communicating to them going forward? I know, Jon, you said you maybe get back to those with the loyalty stats, but are these folks signing up for the loyalty program? Or were they just kind of coming in, getting that firearm and then moving on?

——————————————————————————–

Jon Barker, Sportsman’s Warehouse Holdings, Inc. – President, CEO & Director [51]

——————————————————————————–

Yes. It’s been a mix, Peter. For a few weeks there at the peak of the COVID situation, these customers were coming in, getting their items and getting out fairly quickly. We’ve now seen more of a normal seat to where consumers on the fishing, hiking and camping categories that are either reengaging or new, they’re signing up for the loyalty program. We are starting to help them with their needs, using the expertise in the store to fulfill whatever that need is for the outdoors. And that’s providing us an opportunity not only to engage the first time but reengage through our database, our e-mail program, our loyalty program. So again, the couple of weeks of COVID were somewhat unique in the way people are shopping. We’re seeing much more of a return to it now. And as I spend time in the stores interacting with consumers, literally watching people come in and say, I haven’t fished in 10 years. I needed a couple of new combos, I’m going drought fishing or bass fishing. It’s been interesting to watch that reengagement from consumers that maybe haven’t been around a while. So we see that as a really nice long-term opportunity for Sportsman’s Warehouse and the overall outdoor industry.

——————————————————————————–

Operator [52]

——————————————————————————–

There are no further questions at this time. I’ll now pass the call back over to management for any closing remarks.

——————————————————————————–

Jon Barker, Sportsman’s Warehouse Holdings, Inc. – President, CEO & Director [53]

——————————————————————————–

Yes. Thank you. I want to thank everyone for their time today. And a special thanks to all of our associates in our stores, distribution center, care center and our corporate headquarters. We especially appreciate your commitment and perseverance during this extraordinary times. Thank you, and we will conclude the call.

——————————————————————————–

Operator [54]

——————————————————————————–

This does conclude today’s conference. You may disconnect your lines at this time. Thank you for your participation, and have a great evening.

Stellar Lumens à envie de utiliser la Blockchain pour effectuer des paiements internationaux pas mal rapides avec de frais. Le réseau traiter des centaines de milliers de arrangement dans seconde avec un temps de confirmation de 3 à 5 secondes. Comme vous le savez peut-être, Bitcoin peut de temps en temps prendre de 10 à 15 minutes pour valider une transaction, ne peut traiter que quelques protocole parmi seconde et, à son tour, est des frais de transaction super élevés. Si cela ressemble beaucoup à Ripple, vous avez raison ! Stellar Lumens était basé sur le protocole Ripple et tente d’effectuer des affaires similaires. Stellar Lumens servira principalement à effectuer de paiements quotidiens (micropaiements), à envoyer de l’argent à l’étranger et à effectuer des paiements mobiles. Stellar Lumens se concentre sur le monde en développement et, plus particulièrement, sur l’industrie de plusieurs unité de dollars des main-d’oeuvre émigrant qui envoient de l’argent à leur dans pays pauvres. L’équipe de Stellar Lumens est dirigée dans Jed McCaleb, qui est travaillé avec succès dans de nombreuses startups dans le passé, comme eDonkey, Overnet, Ripple et le tristement célèbre Mt Gox.